Pages

Sunday, October 17, 2010

[EN FRANCAIS] Live report : Robbie Williams live in Paris

Crédit : www.robbiewilliamslive.com
Article initialement publié sur My Tour Manager, où j'officie chaque lundi

 Aussi incroyable que cela puisse paraître, Robbie Williams a presque vingt ans de carrière derrière lui. Si l’on passera rapidement sur ses débuts au sein du boyband Take That (qui a d’ailleurs signé un retour fracassant à quatre, il y a trois ans), c’est sa carrière solo qui nous intéresse. Depuis 1996, il s’est imposé comme l’artiste masculin le plus récompensé, adulé et parfois détesté au Royaume-Uni et en Europe. Il sort aujourd’hui son deuxième best of, sobrement intitulé “In and Out Of Consciousness : Greatest Hits 1990/2010”, soit un retour sur sa carrière en pas moins de 57 chansons, pour la version deluxe bien sûr.

Pour l’occasion, sa maison de disques EMI et la radio RTL organisaient un concert ultra-privé dans le cadre intimiste de l’Alhambra à Paris, le seul événement de ce genre mis sur pieds pour la sortie de l’album. Votre humble serviteur ayant été pris dans des turpitudes ferroviaires de fin de weekend, je suis arrivé pour la seconde moitié du show, qui avait malheureusement commencé à l’heure, diffusion radiophonique oblige. N’empêche que c’est un Robbie en grande forme qui évoluait sur la (minuscule) scène, lui qui est plutôt habitué aux stades. Enchaînant les tubes (Let Me Entertain You, Come Undone, No Regrets) et les singles de son dernier album Reality Killed The Video Star sorti l’an dernier, l’homme s’avère volubile entre les chansons, visiblement ravi de retrouver son public, plutôt fervent il faut dire.

L’arrivée de Gary Barlow, son compère de Take That avec qui il a enregistré l’inédit Shame, fait monter la température d’un cran. Dommage que le titre soit moyen, quoique mieux en live. Le triptyque qui clôt la soirée reprend les trois plus gros tubes de Robbie, à savoir Rock DJ, Feel et bien sûr Angels, que la salle ne se prive pas de reprendre. Le rappel prévu (Kids, son excellent duo avec Kylie Minogue) n’aura malheureusement pas lieu, faute de temps.

Si ce best-of marque sans doute la fin d’une ère pour le chanteur, une nouvelle, prometteuse, s’ouvre à lui. Il a en effet rejoint ses camarades de Take That cet été pour enregistrer un nouvel album, Progress, qui sortira le 22 novembre prochain, précédé du très bon single The Flood. Produit par l’excellent Stuart Price (Madonna, Kylie, Scissor Sisters, The Killers), le disque sera sans doute l’un des événements pop de cette fin d’année, et au vu de ses récentes déclarations des membres du groupe, ces retrouvailles n’ont pas vocation à être temporaires., mais bel et bien pérennes. Robbie solo est mort, vive Robbie ?

Shame, en Duo avec Gary Barlow
(Crédit vidéo : TheSusWee)

In and Out Of Consciousness: Greatest Hits 1990/2010 / EMI / Disponible en version classique 2 CD 39 titres, dont 2 inédits ; 3 CD 57 titres dont 3 inédits ; Double DVD contenant l'intégralité des clips.


Petit retour sur la carrière de Robbie Williams, pour ceux qui seraient passés à côté.

No comments: