Pages

Tuesday, February 01, 2011

[ZAZIE 24/7] Mardi - "7", c'est bien ?


Titre du jour : La La La (album Zen, 1995).


Nous ne sommes que mardi, deuxième jour de cette semaine spéciale Zazie, et voilà déjà un gros morceau : mon avis (aussi objectif que possible) de l'album-concept Za7ie. Pas vraiment un "album" au sens communément admis, ainsi que nous le verrons. N'empêche qu'il faut bien se faire une opinion sur ces quarante-deux chansons. Casse-gueule intégral ou réussite totale ? Entre les deux ?

Avant de commencer, un petit rappel du "semainier" Za7ie, histoire d'y voir plus clair dans le petit jeu de  l'artiste décidément pas comme les autres.

Lundi - Ma Quête
Mardi - En Images (7 vidéos)
Mercredi - Les Enfants (chansons enregistrées par/avec les enfants de la "tribu Zazie")
Jeudi - Recyclage (d'anciennes chansons servent de base à de nouvelles)
Vendredi - Collectif (duos)
Samedi - On Sort (les titres les plus up-tempo)
Dimanche - Relaxation (morceaux instrumentaux)

En septembre dernier, Zazie a sorti son septième album, qui n'est est pas vraiment un. Za7ie est un projet assez fou, inédit pour une artiste pop francophone, suffisamment barré pour inspirer l'excitation des fans comme les commentaires circonspects voire hostiles des médias et du milieu musical. Pensez-vous, une artiste, de surcroît fermement installée dans le paysage français, osait sortir du sacro-saint schéma single-album-douze-titres-tournée-pause-nouvel-album pour proposer un projet à première vue étonnant. Elle nous avoue elle-même que ses collègues ont été les premiers à lui reprocher de sortir des sentiers battus.

"Il y en a qui m'ont dit : "Tu casses le métier !" Je comprenais leur point de vie mais c'était irrecevable de la part de quelqu'un qui veut juste faire des chansons. Et puis il y en a d'autres qui m'ont dit : "On va regarder si tu te plantes ou pas et on va voir si on va faire la même chose." Dans l'ensemble ça ne me dérange pas mais je pense qu'il y a quand même eu un petit boycott des gens du métier et des métiers par rapport à ce projet. Pas tous, Dieu merci, mais il y en a beaucoup qui se sont dit "elle noie le poisson. Trop de chansons, c'est louche." Le problème c'est que dans l'esprit des français, avoir un projet ambitieux est tout de suite vu comme de la prétention. D'autant plus quand on tente une telle démarche en pleine crise du disque. Je suis passée pour la foldingue de service."

Sept EP de sept titres chacun, mis en vente sur une période de sept semaines, chaque EP correspondant à un jour de la semaine, et à un concept bien précis. Au bout du compte, 42 chansons et 7 vidéos, de beaux objets pour les plus collectionneurs, et une ère nouvelle dans une carrière assez unique pour une artiste féminine française. Evidemment on ne peut s'empêcher de l'interroger sur la réaction de son label (Mercury/Universal).

"Il y a une chose dont ils sont assez demandeurs […], c'est le fait d'avoir des idées. L'avantage que j'ai eu, c'est que c'est moi qui leur ai proposé ce projet. Ils ont accepté de le financer car ils savaient qu'il y auraient des ventes, pas forcément dans des quantités affolantes, mais suffisamment pour que ce soit rentable pour eux, et aussi surtout parce qu'ils commencent à me connaître. Quand j'ai une idée, bonne ou mauvaise, je vais au bout. D'un autre côté ça les a aussi excités, car n'ayant pas de réponse directe à la crise du disque, ils m'ont vue comme une sorte de bêta-testeur avec mon projet sortant de l'ordinaire".

Ce que l'on appelle bêtement "variété française", style auquel Zazie appartient peut-être, même si elle incarne plutôt une image "pop" au sens noble et anglo-saxon du terme, n'apprécie qu'assez peu l'innovation. Ses plus emblématiques représentants ont davantage tendance à reproduire album après album le même modèle, histoire de satisfaire une fan base acquise. Surtout, ne pas sortir des lignes, ne pas bousculer les acheteurs potentiels, leur proposer un produit neutre, rassurant, un repère.

Forcément, lorsque l'on propose à son public (plutôt large, autour de 400 000 acheteurs par album, sans compter les autres) un projet pas immédiatement accessible, intriguant sur la forme tant que sur le fond, on s'expose à perdre quelques fidèles en chemin. On risque également de détourner ceux qui n'ont pas la volonté de se frotter à 42 nouveaux titres. Ceux-là ont "l'album", soit quatorze titres compilés un peu n'importe comment pour coller au schéma traditionnel. Une manière simple mais décevante de permettre au plus grand nombre d'entrer dans le projet. Le tout privé de sa substance en somme.


Car ce qui fait tout l'intérêt de Za7ie, ce sont les EP. Les sept. Chacun proposant un concept différent et assumé, il semble à mon avis absurde de les compiler. Forcément, sur 42 chansons, tout n'est pas totalement satisfaisant. Si l'on est plus qu'heureux de retrouver Zazie en grande forme, on n'est pas toujours convaincu du bien-fondé de certains EPs.

"Les Enfants" (Mercredi) donne l'impression d'un album photo qu'on veut à tout prix vous montrer alors qu'il ne vous intéresse pas. Certes faire participer les bambins de la "tribu" Zazie est une idée amusante, mais peu convaincante à l'écoute du résultat. Entre les voix enfantines rarement mélodieuses et les textes faussement espiègles (mais vraiment fatigants), on s'ennuie ferme. Sauf sur Tout Va Bien, le duo entre la maman et sa fille Lola, qui s'avère émouvant.

"Collectif" (Jeudi), l'EP regroupant les duos, déçoit également. Pas de vrai coup de coeur à l'exception de La Place Du Vide avec Aaron. Dommage car le côté "chef de clan" de Zazie lui sied d'habitude très bien (avec Obispo et Bauer à l'époque, ou Paolo Nutini plus récemment). Elle s'explique d'ailleurs bien de sa préférence pour les collaborateurs masculins.

"Sûrement qu'en bonne hétérosexuelle je suis plus attirée par une collaboration avec un mâle. Plus sérieusement, je pense que lorsque l'on chante en duo, c'est en grande partie une question de séduction. Ce côté séduction va plutôt du côté des garçons, pour moi en tous cas.Mais il y a bien des filles avec qui j'adorerais chanter. J'ai failli appeler Marianne Faithfull pour participer à un titre de l'album, mais pour des questions de tessiture, j'ai laissé tomber l'idée."

Pour ma part, je trouve mon bonheur dans les EP "On Sort" (samedi), "Ma Quête" (lundi) et "Recyclage". Le premier concentre quelques bombes up-tempo, style dans lequel Zazie excelle depuis son quatrième album La Zizanie (2001) et les titres plus électro (Adam & Yves, Danse Avec Les Loops, Rodéo, Oui…). On retiendra particulièrement Electro Libre, Etre et Avoir, Transe Sibérien et l'étonnant Plus Fort, qui vaut à lui seul le détour par la case "samedi".
Le second propose des titres plus classiquement zaziesques, évoluant autour de thèmes chers à leur auteur, souvent touchants et qui restent immédiatement en tête. Mes préférés ? Les Pieds Nus, Avant l'amour, Gomme, A copier 100 fois. Du très bon Zazie.
Le troisième du lot propose une idée amusante et casse-gueule qui s'avère finalement réussie : revisiter d'anciens titres, en reprendre une mélodie, quelques paroles, un ou deux accords, et créer de nouveaux titres. S'il est parfois difficile de reconnaître les originaux, l'exercice est un succès. J'avoue préférer L'amour Dollar (mon coup de coeur du projet), Les Poupées Zarbies, l'étonnant Amazone ou encore L'Addition, et me réjouir du retour de l'excellente b-side Je Ne Fais Pas Le Poids (présente sur le single de Danse Avec Les Loops) sous sa nouvelle forme Les Gens Passent.

L'EP Relaxation, est né lui d'une envie bien précise de Zazie. "Je venais de m'acheter ma petite voiture et je m'énervais profondément dans les embouteillages. Je me suis dit "pour mes nerfs à moi, je vais me faire mon propre album de relaxation"." Si, bien évidemment, les titres ne seront jamais des singles et si l'on a du mal à y déceler un "tube", il incarne parfaitement l'envie première de l'artiste quand à ce projet : faire ce qu'elle voulait, expérimenter, et surprendre. Même que l'on peut vraiment se relaxer avec ces sept titres (pari gagné, donc !).

Il est impossible à mon avis de qualifier Za7ie d' "album" dans le sens où on l'entend habituellement. Il faut l'appréhender en tant que projet protéiforme (la vidéo, via l'EP "En Images" et la photographie via l'artwork prennent une place conséquente) témoignage d'envie variées, de pastilles plus ou moins inspirées et d'expérimentations qu'on imagine mal se concrétiser dans le cadre d'un projet "one shot". Un album entier de musique de relaxation ou de chansons avec/pour enfants ? Non merci. Mais en tant que composante d'un tout (et compensée par des éléments plus "classiques" et donc accessibles), c'est totalement cohérent et réellement intéressant.

En tant qu'auditeur (et que fan, donc), il m'a fallu du temps pour saisir l'intérêt du projet dans son ensemble. Je reparlerai mercredi de ce qui me semble avoir manqué à Za7ie pour totalement convaincre, musicalement mais pas seulement. Ceci dit, le niveau général des chansons est loin d'être décevant. Au contraire, on trouve ça et là certains des meilleurs titres de Zazie, qui je l'espère, prendront toute leur dimension sur scène. Le plus dur risque de choisir lesquels auront le droit de passer l'examen du live !

Découvrez la playlist Za7ie avec Lola, Zazie

3 comments:

Eric said...

Le best of 12 titres de "7", pourquoi pas en version live, sera le meilleur album de Zazie ever !

Aline said...

Hey mister,

tu m'avais envoyé le lien de ton site il y a quelques temps, mais j'étais prise dans mes bagages :)

Franchement tes articles sont très intéressants. celui-ci sur l'album de Zazie m'a appris plein de choses.
Go Go Go boy :)

Bonne continuation!

Aline

Loïc - It's Pop! admin said...

Merci ma chère Aline ! Ca fait plaisir :)
J'espère qu tu vas bien. Bises