Pages

Sunday, February 06, 2011

[ZAZIE 24/7] Samedi : sons et lumières


Titre du jour : Totem (album Totem, 2007)

Oui, le dimanche est le nouveau samedi, et donc pour cause de Jet-Lag (ah ah) cet article vous arrive un peu en retard. Vous remarquerez que la pression de savoir que celle qui nous occupe depuis maintenant six jours a jeté un oeil à mes papiers ne m'étreint pas le moins du monde. Je reste Zen, quoi. Petit conseil cependant : pour lire un article en entier, il faut cliquer sur "more more more". On m'a dit que ce n'était pas évident pour tout le monde ;-)

Pour coller à l'ambiance cocooning de ce dim…samedi, je vous propose de nous replonger dans l'oeuvre de Zazie. Pour ce faire j'ai effectué de nombreux calculs scientifiques à base de carré de l'hypoténuse multiplié par le cosinus de l'inverse divisé par pi. En gros j'ai la preuve par trois que l'oeuvre Zazienne s'avère difficile à réduire à sept titres. Oui, sept, nous avons un thème à tenir je vous rappelle. Note : ces titres sont classés selon leur date de sortie.


Un / Tous Des Anges

Ma première rencontre discographique avec Zazie date de l'album Zen (1999), mais c'est avec ce premier single de l'album Made In Love (1998) que les choses se sont emballées. En plus de faire merveille en concert (jouée sur le Tour des Anges, Zazie Sème la Zizanie, le Rodéo Tour mais juste à Bercy et le Totem Tour en ouverture), ce titre n'a pas pris une ride sur disque et continue de s'imposer comme l'un des moments décisifs de la carrière de l'artiste.
Fun fact : dans la première version de la chanson les couplets égrainaient des noms d'artistes morts, mais finalement, une option plus optimiste (quoique) a été choisie pour le titre final. Je ne voudrais pas avoir l'air de réclamer, mais si un jour je pouvais entendre la démo originale, ce serait sympa.


Deux / Ca Fait Mal Et Ca Fait Rien

Il s'agit du second single de l'album Made In Love. Oui, cet album truste légèrement mon top 7 pour le moment. Essayez de l'écouter en période de rupture, et vous comprendrez son efficacité. Au-delà de ça, son aspect très pop est particulièrement représentatif du son de la première partie de la carrière de Zazie, son que l'on a partiellement retrouvé par la suite, mais moins systématiquement, puisque l'artiste s'est octroyé de nombreuses incursions sur des territoires plus électroniques, moins classiques.
Fun fact : le clip de la chanson, dont j'aime beaucoup l'idée et l'exécution, a été censuré pour sa fin tarantinesque. En représailles le clip du single suivant, Tout Le Monde, présentait Zazie, visage flouté, dans une cuisine, sans aucune action. Joli buzz.


Trois / Je Tue Ils (version Made In Live)

Si je dois avouer que le premier album de Z ne m'a jamais vraiment enthousiasmé, il faut rendre hommage à ce single, mais pas dans sa version originale. Retravaillé pour l'ouverture de la tournée Made In Live, il se révèle absolument incontournable, tout rock-électronifié et beaucoup plus épique qu'à l'origine. Un lifting beaucoup plus réussi que ceux de Sheila, donc.
Fun fact : dans la version live, la chanson commence par un décompte de moutons, clin d'oeil au titre caché à la fin de l'album Zen, où Zazie les comptaient pendant de loooongues minutes. (oui, j'ai un peu ramé pour trouver un fun fact).


Quatre / Danse Avec Les Loops



Quatrième extrait de La Zizanie (2001), ce titre confirme le virage plus électro pris par Zazie sur cet album. On notera qu'une version légèrement travaillée a fait son apparition sur le CD single, sortie en édition limitée, et comprenant également Sur Toi (le single précédent) et un inédit. Bel objet au format inhabituel, il nous rappelle la bonne époque où les singles sortaient en CD avec des artworks et un contenu qui donnaient envie de les acheter. Oui, je l'ai (ainsi que celui d'Adam Et Yves, même format), oui, je l'ai fait dédicacer ("coucou"), oui, je suis un sale fan boy.
Fun fact : le jeu de mot du titre a eu un semble-t-il du mal à être compris d'après Zazie elle-même (mais où diable a bien pu passer cette interview ??). Les loops, ce sont les "boucles" répétant un même son indéfiniment, notamment dans la musique électro. Quand on a compris ça, on saisit mieux le rapport avec la chanson. Même que pendant un temps, j'ai cru qu'elle faisait référence aux céréales de mon enfance.


Cinq / Je Ne Fais Pas Le Poids

C'est le titre inédit auquel je faisais référence juste avant. La raison pour laquelle il n'a pas été inclus sur l'album et même exploité en single m'échappe encore, mais bon, il y sûrement une bonne raison derrière cette décision (MOUAIS). Beaucoup plus classiquement pop que le reste de La Zizanie, vous pouvez facilement le ressortir à un(e) relou qui en veut à votre intégrité physique alors que vous avez des vues sur quelqu'un d'autre à cette soirée où de toutes façons ça craint puisque le DJ ne veut pas passer Adam & Yves Dragon Remix : "c'est trop lourd pour moi l'amour que tu me portes à bout de bras". Zazie, utile en toute circonstance.
Fun fact : l'instru de la chanson a été "recyclée" sur l'EP euh… ben… Recyclage, et renommée Les Gens Passent. Mon avis ? C'était mieux avant.

Pour écouter Je Ne Fais Pas Le Poids (que je n'ai pas réussi à intégrer ici), allez faire un tour sur cette page.

Six / Rodéo (cestlaviepalparadis)

Une métaphore bien filée, une montée en puissance maîtrisée et explosive, le tout sans être tout à fait immédiate et "tubesque" à la première écoute, cette première pépite extraite de l'album éponyme (2004) révèle tout son potentiel sur scène, où elle a le don d'électriser la foule dès les premiers "Rodéooooos" synthétiques par lesquels elle débute. Mention pour le clip sauvage et esthétique qui l'illustre, tourné en Inde avec l'aide de la moité des réserves d'au potable du pays.
Fun fact : la drogue, c'est mal.


Sept / Oui

Soyons clairs, il s'agit là de mon titre préféré de Zazie EVER. Complètement épique, avec une progression parfaite, bien dosée, une excellente écriture et des versions live qui subliment l'originale. Comme quoi il en faut peu pour faire carton plein. Si ce titre n'a pas sa place sur la setlist de la prochaine tournée, je risque d'être TRES TRES déçu.
Fun fact : #samediconfession lors du Totem Tour, lorsque Zazie interprète Oui, après le second refrain, elle rajoute un "ça vaut la peine" absent de la version originale. A ce moment les totems lumineux en fond de scène s'allument pour la première fois. Il est possible que j'aie eu un petit orgasme à ce moment là.

Oui (Version Totem Tour, 2007)

Oui (Version Rodéo Tour, 2005)

Oui (Version originale)

Sept bonus / YinYang

J'allais mettre On éteint, mais comme j'ai toujours préféré les outsiders, j'ai décidé d'évincer ce titre qui a déjà eu deux fois les honneurs du live (Zazie Sème La Zizanie et Totem Tour) au profit d'un extrait injustement oublié de l'album Totem (2007). Son fort potentiel et son omission de la setlist de la dernière tournée me font croire qu'une sombre histoire se cache derrière tout ça. Encore une enquête pour le pop-inspector, j'ai l'impression. Je vous tiens au courant.
Fun fact : "le slalom est le propre de l'homme". Que celui que ne s'est jamais dit ça un samedi à 4h du mat, 3 grammes dans le sang, me jette la première pierre.


On me dit qu'il y aurait huit titres dans cette playlist. Je sais, mais je fais ce que je veux. Na.
Quant aux titres de Za7ie, j'en vois quelques uns qui pourraient atteindre mon top 10 avec le temps. A voir après la tournée !

Pour finir, quelques clips marquants de la carrière Zazienne. Aucune objectivité là encore.

Un Point C'est Toi, pour la chute, rigolote.

Excuse Moi, Bollywood spririt !

J'étais Là

Sucré Salé, sexy!

Adam Et Yves, période cheveux courts

Homme Sweet Homme

Chanson d'Ami, lacrymal

No comments: