Pages

Wednesday, March 30, 2011

[LIVE REPORT] Yodelice live à l'Olympia


Nous sommes le mardi 22 mars, et ce soir j'ai rendez-vous avec Yodelice. Bon ok, 1999 autres personnes aussi. Mais quand même...

Un premier album à côté duquel j'étais passé, un second que j'adore, et quelques souvenir de l'époque Popstars-L5 où Maxim-Yodelice officiait comme producteur de l'album des cinq grâces de la girl pop francophone, voilà à peu près pour ma connaissance lacunaire de l'homme au chapeau emplumé.

En live, il s'avère être un performer surdoué, capable de mettre l'Olympia en transe dès la première chanson, l'excellent Breathe In, qui ouvre aussi son disque Cardioid, dont je vous avais dit le plus grand bien il y a quelques mois. Le set semble passer en un instant, après une première partie très rock, durant laquelle son acolyte Simone (Marion Cotillard, enceinte jusqu'aux dents) rejoindra le groupe le temps de participer à la basse sur My Blood Is Burning et More Than Meets The Eye . Les groupies sont là, apparemment. Après une partie plus acoustique, le show, subtilement et élégamment mis en lumière et images reprend de plus belle pour culminer avec Wake Me Up, le meilleur moment de la soirée.

Le rappel sera l'occasion d'entendre Talk To Me le titre composé pour la BO des Petits Mouchoirs, la scandaleuse daube de son pote Guillaume Canet, un titre qui vit très bien sans les images du bassin d'Arcachon.

Quand il est (déjà) temps de quitter la salle, on se dit que le chemin parcouru depuis le premier album de Maxim est impressionnant et que sa réinvention artistique avec Yodelice fut une idée brillante. On a presque envie de lui pardonner sa participation au TEXTE . Ceci dit, le chapeau n'est plus nécessaire.

No comments: