Pages

Friday, April 29, 2011

[LIVE REPORT] ZA7IE Première, live @ l'Avant-Seine, Colombes.

Retrouvailles quelque peu mitigées avec une Zazie pourtant en mode MILF au top de sa forme lors de la première de sa nouvelle tournée, en banlieue parisienne. (Spoilers inside!)
Vous vous souvenez quand j'ai fait le zinzin et que j'ai écrit 7 articles sur le dernier album de Zazie ? Je ne sais pas si beaucoup les ont lus, mais au moins je sais de source sûre que la principale intéressée l'a fait. Ce qui est plutôt agréable à savoir.

J'avais notamment abordé la question du live, domaine dans lequel l'artiste excelle. J'attendais avec impatience de voir comment serait transposé sur scène le projet un peu fou qu'est 7, aussi bien visuellement que musicalement.

C'est donc au bout du monde à l'Avant-Seine, charmant théâtre de la ville de Colombes, que j'ai découvert ce nouveau spectacle dont la première avait lieu ce mercredi. Traitement royal pour mes compères @William_Rejault et @PRland et moi-même, puisqu'on nous avait généreusement réservé les meilleures places de la salle. A peine notre enthousiasme pré-show a-t-il tempéré par le public qui, remplissant lentement les rangs du théâtre, m'a semblé bien différent de celui présent aux concerts auquel j'ai assisté par le passé. Beaucoup d'abonnés du théâtre et de curieux sans doute, mais malheureusement peu de fans, de ceux qui font décoller l'ambiance dès la première chanson. Ah si, certains étaient là, tout au fond de la salle…


L'ambiance justement, parlons-en. Si Zazie, par ailleurs en grande forme vocale ce soir, avait à coeur de proposer un spectacle intimiste dans de petites salles "pour voir les visages des gens", être assis pendant deux heures et être rabroué par la septuagénaire de derrière quand on tente de se lever pendant le rappel, ça n'aide pas franchement à créer une atmosphère de concert comme l'artiste a su en proposer sur ses précédentes tournées. Un ambiance plutôt morne, où l'on avait souvent l'impression d'être dans une salle de cinéma davantage que dans une salle de concert.

Pour moi, le défi de cette tournée résidait dans la construction de la setlist. Comment incorporer les titres de l'album-concept, qui en compte 42, sans pour autant oublier ceux qui ont jalonné la carrière de Zazie, le tout sans frustrer personne ? Exercice quasiment impossible, il est plutôt réussi dans le cas présent, à quelques exceptions près. L'album La Zizanie fait un joli retour avec des titres qu'on avait pas entendu depuis la tournée correspondante (Sur Toi, Cheese, Aux Armes Citoyennes), et autre surprise, La La La, une fan favorite de l'album Zen trouve sa place sur cette tournée.
Pour le reste, 13 des 27 titres entendus proviennent de Za7ie. Outre les trois singles, bien évidemment présents, on trouve quelques évidences (Gomme, Les Poupées Zarbies, A copier 100 fois, L'addition) mais malheureusement d'autres morceaux beaucoup plus dispensables (Le dimanche, et surtout Pas Que Beau, juste catastrophique), qui prennent la place de titres plus efficaces qui auraient dans doute contribué à réveiller l'auditoire. On pense évidemment à L'amour Dollar, Electro Libre ou Trans Sibérien, qui manquent cruellement.
Les titres de l'EP Recyclage sont habilement mêlés à leur inspirateurs, rendant d'office leur inclusion logique et bienvenue. Ainsi Amazone est mashuppée à Rodéo et les dernières notes des Poupées Zarbies permettent une transition immédiate sur Rue De La Paix. Deux beaux moments !
Outre les deux "tubes" sus-cités, on retrouve avec joie Zen (malheureusement dans une version feu de camp un peu molle), Des Rails, J'étais là, Je Suis Un Homme ou encore Oui (ouiiiii !) et Tout le Monde en rappel. A l'exception de ce dernier, l'album Made In Love est malheureusement délaissé. Dommage.


La seule véritable déception de ce concert demeure sa mise en scène. Ou plutôt l'absence de. Si les tournées précédentes (même dans les petites salles, avec le Bataclan, ou la fin du Totem Tour) nous avaient habitué à des spectacles soignés, à la mise en lumière brillante et inspirée, on est forcé d'admettre qu'on en est loin avec ce nouveau spectacle. L'impression générale de concert low-cost est omniprésente, avec des jeux de lumières simplissimes (et parfois identiques à ceux du Totem Tour, sur Des Rails et Je Suis Un Homme, dont les ambiances sont les mêmes qu'en 2007) et des projections inutiles sur quatre écrans en fond de scène. Où est passé le concept de maison évoqué par Zazie en interview ? Où sont passées l'inventivité et la poésie des décors des autres tournées ? Le petit budget est sans doute à blâmer pour cette modestie visuelle, mais quid de l'inspiration ? L'entrée en scène est à ce titre extrêmement décevante : Le titre Plus Fort est lancé en guise d'intro, alors que le public s'installe encore et que les lumières sont toujours allumées, agissant comme les trois coups théâtraux. Puis sans autre forme de procès, Zazie et son groupe arrivent sur scène, la salle encore allumée, et commencent directement avec le titre FM Air (excellente idée soit dit en passant).
Sobriété et proximité d'accord, mais je me suis réellement demandé ce qu'il se passait (en ayant en tête les magnifiques intros du Rodéo Tour et du Totem Tour…).


Heureusement, Zazie, joue au maximum sur un point qu'elle maîtrise parfaitement : son lien avec le public, tour-à-tout aguicheuse, sincère, simple et souvent drôle. Elle réussit à interagir avec une salle peu réactive, molle, vieille et manifestement peu au fait de sa carrière. En faisant monter deux "perchmen" sur scène pour le dernier morceau, ou en interprétant un peu plus tôt le titre 3 P'tits Tours au milieu du public (gros revival du Bataclan !), on retrouve cette connivence jamais feinte que l'artiste a créée avec son public au fil des années, et on comprend son envie de renouer avec les petites salles. Il est dommage cependant que l'écrin qui abrite ces jolis moments musicaux ne soit pas à la hauteur.

Si ce billet peut laisser penser que je suis déçu de ces retrouvailles avec une artiste que j'apprécie beaucoup, il faut garder en tête qu'il s'agissait d'une première, dans une salle peu réactive qui plus est. J'ai hâte de revoir ce spectacle à l'Olympia après quelques semaines de rodage, et je l'espère, des ajustements à mon sens nécessaires. Ce live va à mon avis dans le sens de la piètre campagne menée autour d'un projet musical passionnant et qualitatif mais mal expliqué, inutilement complexe et peu en phase avec le public. Du moins avec le public présent à la MJC au théâtre municipal de Colombes.

Zazie Setlist L'Avant - scene, Colombes, France 2011, Zazie7

6 comments:

Anonymous said...

pas terrible alors j'irais finalement pas

Sébastien said...

Bonjour,

J'ai assisté au concert à la Médoquine hier soir et, pour la première fois, je suis déçu...
D'abord, comme tu le dis, par la scénographie. Et surtout par la setlist. C'est la première fois que je me suis ennuyé à un concert de Zazie, même à un concert tout court... La première moitié manquait cruellement de punch. La seconde relevait le niveau, mais l'absence de L'amour Dollar m'a achevé !

En tout cas, bravo pour cet article et ceux de 7 !

Enfin, une petite question :
Est-ce que la photo que tu utilises est de toi ? Si oui, m'autorises-tu à l'utiliser dans mon article ? C'est la seule que j'ai trouvée et je n'en ai pas prise hier soir...

Voici le lien de mon article :
http://culturez-vous.over-blog.com/article-tournee-2011-2012-zazie-en-concert-a-la-medoquine-72919279.html

Loïc - It's Pop! admin said...

@anonyme : ne JAMAIS se fier à l'opinion d'un blogueur ;-)

Bruno said...

Bonjour,
Merci pour cet article.
j'ai hâte de la voir à nouveau en concert. Entre nous, L Amour Dollar ne m'apparaît pas comme L'indispensable d'un concert de Zazie.. Le gros problème de toute façon c'est qu'elle a fait de trop nombreux bijoux.. Bonne continuation et bon concert à tous !

AVA said...

Pour le coup, je ne trouve pas que les éclairages et mise en scène soient si low-cost que ça ... d'accord sur La Zianie et Rodéo, il y avait un vrai truc, mais alors sur le Totem tour point du tout ... j'ai trouvé cette tournée très froide (notamment aux Zénith(s)), avec un rattrapage plus chaleureux à La Cigale, certes, mais tout de même.

A mon sens, côté éclairages, cette tournée est dans la lignée de la précédente, et je trouve que les projections apportent un décor sympa pour le coup.

Par contre, ce qui était étonnant c'était le peu de complicité entre Zazie et ses musiciens (qui nous ont habitués à beaucoup plus fun et "bande").

Hâte d'avoir ton avis sur l'Olympia, le premier soir l'ambiance était DINGUE, mais il parait que sur certains autres soirs, pas du tout ...

Pc Recycling Ca said...

Excellent .. Amazing .. I’ll bookmark your blog and take the feeds also…I’m happy to find so many useful info here in the post, we need work out more techniques in this regard, thanks for sharing.

Recyclage d'écran
monitor recycling