Pages

Monday, March 18, 2013

[ALBUM REVIEW] Zazie - Cyclo


Photo en noir et blanc, graphisme sobre et élégant, air mélancolique de l'intéressée : le nouvel et huitième album studio de Zazie est à l'avenant de sa pochette. Un opus inattendu et brillant, s'éloignant considérablement des disques précédents de la chanteuse sans pour autant dérouter complètement.

On avait laissé Zazie en 2012 au terme d'une longue tournée, suite à la sortie un an plus tôt de Za7ie, son projet de 7 EP de 7 chansons ou vidéos chacun. J'en avais largement parlé ici, et avais eu le plaisir d'en discuter avec elle et d'autres camarades du web. Un projet certes ambitieux, mais finalement assez décevant dans son exploitation sur disque comme sur scène. 

Mais avec Cyclo, c'est du contraire dont il s'agit. Plus dense, plus sombre, plus risqué, il surprend et demande du temps pour se laisser apprivoiser complètement. J'ai la chance de vivre avec ce disque depuis deux mois maintenant, d'en avoir fait le tour et de l'apprécier à sa juste valeur. 
On le sait, Zazie ne fait pas les choses comme tout le monde ; plutôt que de proposer un album facile, rempli de singles, qui s'ingère en une écoute sur les plateformes de streaming, elle offre onze titres plutôt downtempo, qui s'étirent au delà des cinq minutes pour cinq d'entre eux, qui montent en tension (Cyclo, Si Tu Viens) et ne lâchent pas l'auditeur. 
Si c'est finalement 20 Ans, l'un des seuls titres uptempo qui a été choisi comme single, le premier extrait, Les Contraires a immédiatement donné le ton : sombre, sans refrain évident, il a d'emblée affiché les ambitions de l'album. Ici pas de tubes à la Rue de La Paix ou Zen, mais des chansons excellemment écrites et produites (par Olivier Cousier, moitié d'Aaron), des moments sublimes -Je ne sais pas, Si tu viens, Temps plus vieux- habités par une voix elle aussi plus sombre qu'à l'accoutumée.


A l'aube de sa cinquantaine et après un semi-échec, Zazie choisit donc d'aborder ce moment charnière de sa carrière avec un album d'une classe folle qui fait fi des exigences commerciales qu'on imagine peser sur ses épaules. Un album qui n'engendrera peut être aucun tube radio (quoique Tout, pépite centrale du disque, a tout pour en devenir un), mais qui fera sans aucun doute avancer son auteure et interprète vers la prochaine ère de sa carrière avec grâce et intelligence. Si l'on n'attendait pas Zazie en caricature d'elle même, retouchée et pathétique, on est d'autant plus rassuré par ce parti pris d'honnêteté. 

Cyclo permettra à Zazie de renouer avec les grandes salles, puisqu'une tournée des Zéniths débutera à l'automne. On s'étonne de ce choix de salles au vu de la tonalité l'album, mais après un marathon des petites salles décevant, on n'est pas fâché de retrouver l'artiste aux commandes d'un show qu'on espère tout aussi étonnant et prenant que son disque.

En tous cas, Cyclo ravive la flamme. 
-
Zazie - Cyclo (Mercury/Universal)
Disponible en CD / Digital et dans une superbe édition collector (mon anniversaire est dans 15 jours).
En tournée à partir du 12/11 et au Zénith de Paris les 27, 28 et 29/11. Toutes les dates sur www.zazieonline.com

1 comment:

Sargeni Baptiste said...

Je vous trouve un peu dur au sujet du projet 7. En tous cas, pour ce qui concerne le live, il y a eu des coups de coeur, comme l'instrumentalisation de "Le dimanche"